Bandsintown FistBandsintown Text
Search for artists and concerts
Search for artists
Hamburger Menu Icon

Olga Mesa

Nov 30th 2016 @ CDC POLE-SUD

Strasbourg, France
I Was There
Wednesday, November 30th, 2016
8:30 PM
CDC POLE-SUD
Strasbourg, France
Olga Mesa, chorégraphe et artiste visuelle espagnole présente ses premières pièces courtes en solo à New York (1989-1991), après avoir obtenu le second prix du Concours Chorégraphique de Madrid et le premier prix d'excellence pour un danseur avec une bourse de la Merce Cunningham School.

À son retour en Espagne en 1992, elle crée sa propre compagnie et présente sa première pièce longue, Lugares Intermedios inspirée par son voyage dans le désert en Arizona : elle réalise là son premier travail audiovisuel in-situ. Son désir de développer des œuvres audiovisuelles parallèlement à son travail scénique l'amène en 1995 à recevoir le premier prix du Festiva de Tondela (Pt.) pour la réalisation de la vidéo Europas, qui sera sélectionnée pour l'exposition itinérante organisée par le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, Señales de vídeo; Aspectos de la videocreación española (1988-1995).

Les créations scéniques d'Olga Mesa se développeront autour de cycles thématiques : la trilogie du corps, Res, non verba (1996-1999) sera le premier avec le solo accompagné estO NO es Mi CuerpO (1996). L'artiste reprendra cette œuvre emblématique en 2001, invitée par le Théâtre de la Ville de Paris. Cette même année, elle crée Le dernier mot pour le danseur Marc Hwang, produit par le Festival La Bâtie de Genève. Ce sera le premier mouvement de son deuxième projet thématique Más público. más privado (2001-2006). Le troisième mouvement, le solo accompagné Suite au dernier mot : au fond tout est en surface - créé en 2003 en collaboration avec l'artiste visuel catalan Daniel Miracle - amènera en 2005 la compagnie à sa première tournée en Amérique Latine. Entre 1996 et 2000, elle participe de manière active à la création de l'association UVI-La Inesperada, avec les chorégraphes Ana Buitrago, Blanca Calvo, Elena Córdoba, La Ribot et Mónica Valenciano, avec lesquelles elle collabore et partage la nécessité de donner une impulsion à la création scénique contemporaine indépendante de Madrid.

En 2005, elle est invitée par le Théâtre Pôle Sud de Strasbourg comme artiste résidente et s'installe dans cette ville en créant l'Association Hors Champ-Fuera de Campo. Au cours de sa résidence, elle développe le labOratoire de création Le corps proche, ouvrant un espace de transmission, de formulation et d'expérimentation pour de jeunes interprètes et créateurs. La résidence se terminera avec la création du duo La Danse et son double, dans lequel elle dirigera deux membres de son labOratoire : Sara Vaz et Aude Lachaise. Olga Mesa créera aussi cette année-là le solo Cuerpo en escena, o los sueños (no) tienen título pour la danseuse et artiste Beatriz Fernández (pièce créée au Mercat de las Flors de Barcelone).

À l'automne 2007, elle est invitée comme artiste résidente par le FRAC Lorraine à Metz, pour être commissaire d'une exposition à partir des œuvres de sa collection. De ce projet naît l'exposition Pratique du (non) visible : en avoir le cœur (corps) net, créant des espaces de correspondances et d'interventions performatives à partir des notions d'invisibilité et d'immatérialité que contiennent les œuvres sélectionnées. Dans le cadre de cette exposition elle présente sa première expérience du projet labOfilm sous la forme d'une installation évolutive. Olga Mesa continue en 2008 sa création en solitaire avec le solo Solo a Ciegas (con lágrimas azules) créé au Théâtre de Culturgest de Lisbonne. Ce solo mènera en 2009 la compagnie à sa deuxième tournée en Amérique Latine.