Bandsintown FistBandsintown Text
Search for artists and concerts
Search for artists
Hamburger Menu Icon
Monty Alexander

Monty Alexander

Apr 23rd 2017 @ Grande salle Pierre Boulez

Paris, France
I Was There
Sunday, April 23rd, 2017
6:00 PM
Grande salle Pierre Boulez
Paris, France
29 RSVPs
Alexander Monty, piano Andy Bassford, guitare Hassan Shakur, contrebasse Leon Duncan, basse Obed Calvaire, batterie Karl Wright, batterie En cinquante ans de carrière, Monty Alexander, véritable ambassadeur musical de la Jamaïque, a joué avec les plus grands. De Dizzy Gillespie à Ernest Ranglin, tous ont fait appel à son sens de l’improvisation exceptionnel. À la tête d’un groupe où se mélangent musiciens américains et jamaïcains, il nous présente deux facettes de son héritage musical : le jazz afro-américain de Harlem et le reggae de Kingston. Harlem ou Kingston ? Kingston ou Harlem ? Aucune raison de trancher pour Monty Alexander puisque la capitale jamaïcaine est sa ville natale, et la Mecque du jazz, sa terre d’adoption. Depuis un demi-siècle, le grand pianiste au swing imparable tisse les liens et entretient les passerelles entre jazz et effluves caribéennes. Un style unique qui a charmé les plus grands jazzmen avec lesquels il a travaillé (Dizzy Gillespie, Milt Jackson, Benny Golson) mais aussi certains de ses augustes compatriotes (Ernest Ranglin, Sly & Robbie). En 2011, Monty Alexander publiait un live Harlem-Kingston Express suivi, trois ans plus tard, par un second volume, The River Rolls On. Deux témoignages accomplis de ce double héritage qu’il a réalisé avec des musiciens américains et jamaïcains. C’est avec ce groupe qu’il célèbre à la Philharmonie de Paris ce jazz afro-américain de Harlem et le reggae de Kingston.