Bandsintown Logo
Thursday, April 12th, 2018
8:00 PM
2 RSVPs
Trois ans après Santa Maria, un accord à la fois, Dany Placard s’éloigne du paysage folk qu’il a toujours dépeint, sur le chemin de sonorités nettement plus en ligne avec son temps et avec lui-même.

Imprégné des mélodies crues du grunge, son nouvel album Full Face marque la fin de l’homme tel qu’on le connaît, un album qui lui prendra 3 ans à concrétiser. L’époque des harmonicas et des guitares sèches est derrière lui; Placard entre dans l’ère des guitares électriques lourdes et des tonalités rock alternatif. C’est un réel travail de déprogrammation pour l’artiste qui doit troquer ses habitudes folk pour des sonorités plus modernes.

Entouré de Guillaume Bourque (guitare, co-réalisation), de Marc-Olivier Tremblay Drapeau (basse), de Camille Gélinas (clavier), de Jonathan Bigras (batterie), de Gabriel Desjardins et de Louis-Philippe Gingras (arrangements et cordes), le musicien explore des tons plus grunges, particulièrement inspiré de Nirvana, Alice In Chains et de Radiohead, mélangeant ses textes aux images sombres à une musique plus lumineuse.

Il faut le dire, Dany Placard n’est plus en éternel roadtrip dans l’Amérique profonde. Au contraire, il est bien établi, chez lui, dans un Montréal qu’il a adopté depuis maintenant 20 ans.