Bandsintown Logo
Monday, March 5th, 2018
8:30 PM
15 RSVPs
En quelques années et une poignée d'albums, il est devenu, au même titre que le cricket, les Monty Python et le sandwich au concombre, une icône de Britannia. Baxter Dury, fils de Ian, la quarantaine épanouie, bénéficie, de ce côté-ci de la Manche, d'une popularité jamais démentie depuis le très nonchalant et autobiographique Happy Soup, concentré d'indie pop aussi sobre qu'extravagant. Et Dury fils de continuer son parcours en publiant Prince of Tears, trois ans après le minimal It's a Pleasure : dix nouvelles compos, dix variantes autofictionnelles et autant de jeux de masques autour du personnage qu'est Baxter Dury – dandy désenchanté, crooner psyché, gamin excentrique... Un art du trompe-l’œil inspiré par une de ses références, Gainsbourg, dont il partage l'élégance désabusée, l'amour des mélodies bien troussées et ce spleen qui est comme un brouillard sur l'âme, ou le fog sur la Tamise. En plus, le garçon, en cela digne représentant de son pays, ne manque pas d'humour. Alors, keep calm and listen to Baxter Dury.