Bandsintown Logo
Friday, November 24th, 2017
9:00 PM
Dehmo est un rappeur éclectique, sachant se fondre dans plusieurs ambiances, et poser sur plusieurs types d’instrumentales. Pour son premier fait d'armes post MZ, Dehmo a livré la mixtape "Éthologie" le 23 juin dernier, « l’éthologie est la science qui étudie le comportement des animaux (y compris l’homme) ainsi que ses déterminants physiologiques, psychologiques et environnementaux ». Cette première mixtape solo a manifestement des allures de prise de température dans l’intention, et pourtant elle sonne comme un projet référence dans l’accomplissement. L’égo ne prend pas le pas, au contraire c’est l’intimité qui prédomine. Entre des sons trap, notamment la collaboration avec Hache-P, son ex-acolyte de la Mafia Zeutrei, où ils prouvent que leur complicité n’a pas changé, ou Red Cup, ou encore des musiques aux sonorités plus cloud qui correspondent plus ou moins à l’ADN de la MZ, il parvient à surprendre. On prendra pour exemple Bloc en collaboration avec Niska, où ils s’illustrent dans une musique aux sonorités plus chantonnantes, Dehmo nous gratifiant d’un refrain particulièrement efficace, alors qu’à la première vue de la tracklist nous nous serions plutôt attendus à un banger comme Dehmo et Niska savent en faire, ou encore Rose, dont les sonorités en font un titre qui s’intègrerait parfaitement, dans une playlist d’été, et peu commun dans le rap français actuel. Nous retrouverons des sonorités africaines, en vogue dans le rap français actuel sur le son Oui, mais également AED (pour Abidjan est doux) dont la construction rappelle Kin La Belle de Damso, toutes deux mettant en exergue l’amour qu’ils portent pour leurs villes d’origine respectives. Ce qui se manifeste de cette galette, c’est la passion qui lui a été consacrée, et tout ce que ça implique comme engagement et souffrance. Qu’ils soient 10 ou 100 000, ceux qui écouteront ‘Éthologie’ connaitront un privilège, à savoir franchir le portail de pudeur de Dehmo, et accéder à un projet très emprunté de confidence. Les invités donnent un semblant de fenêtre extérieure, mais la lumière reste sur le protagoniste. Très peu d’éléments à écarter, la vraie réussite de ce projet est d’avoir fait cohabiter l’appétit musical, et le besoin -conscient ou non- de se livrer.