Bandsintown Logo
Tuesday, October 10th, 2017
1:30 PM
À la croisée des genres, un portrait cinématographique complexe qui a l’ambition de donner une voix aux oubliés du système. Pour son premier long métrage, le réalisateur de Vancouver Wayne Wapeemukwa reprend l’argument de son court de 2014 et élargit encore son propos. Campé durant la frénésie des Jeux olympiques d’hiver de 2010, Luk’Luk’l suit cinq personnages vivant en marge de la société. Une œuvre à mi-chemin entre le documentaire naturaliste et la fiction brutale, l’histoire officielle et la réalité occultée.

EN COMPÉTITION

Luk'Luk'I | 90 min | v.o. anglaise | DCP