Bandsintown Logo
Saturday, January 13th, 2018
9:00 PM
Aucun obstacle ne saurait s’opposer à une telle concentration d’énergie, d’enthousiasme et de créativité. Issu d’horizons musicaux radicaux, Lysistrata parvient à transcender les étiquettes posthardcore, post-rock, math rock ou noise, avec autant de spontanéité que de savoir-faire. Après un passage mémorable aux Transmusicales en 2016, le jeune trio de Saintes a remporté le Prix Ricard S.A Live Music 2017 puis le Prix du Jury des Inouïs du Printemps de Bourges 2017. L’expérience est connue : pour prouver la nature électrique de la foudre, Benjamin Franklin se mit en tête, au mépris de sa santé, de la faire tomber sur un cerf-volant. Tout Lysistrata tient dans cette tentative de dompter une puissance élémentaire. De quoi mettre à l’épreuve sa volonté de décloisonner des musiques à dominante instrumentale qui, généralement, vivotent entre les murs humides de lieux de concerts souterrains. À savoir la noise, le post-hardcore, le math-rock et le post-rock, dont Lysistrata revisite l’abécédaire à la faveur d’un courageux changement de paradigme : chez Ben, Théo et Max, ce n’est pas tant au second degré que se conjuguent l’asymétrie, la dissonance et l’écriture loud quiet loud codifiée par Sonic Youth et consorts, mais avec une sensibilité caractéristique de leur jeune âge.