Bandsintown Logo
Monday, June 4th, 2018
8:30 PM
1 RSVP
Le « poème symphonique avec violoncelle principal » de Richard Strauss, achevé en 1898, suit les aventures de l’« ingénieux hidalgo » du roman de Cervantes, incarné par le soliste. Dans Une vie de...

Le « poème symphonique avec violoncelle principal » de Richard Strauss, achevé en 1898, suit les aventures de l’« ingénieux hidalgo » du roman de Cervantes, incarné par le soliste. Dans Une vie de héros, un autre poème symphonique entrepris la même année, le héros du titre est en revanche un héros générique, celui de tous les héroïsmes.

Composés quasiment coup sur coup, ces deux ouvrages importants de Richard Strauss se distinguent par leur sens aigu de la narration, leur vitalité grisante. À la suite des plus grands violoncellistes (Rostropovitch, Fournier, Tortelier) qui, au siècle dernier, ont marqué Don Quichotte de leur empreinte, Gautier Capuçon se mesure à cette partition qui prend la forme d’une série de variations mettant en scène le Chevalier à la Triste Figure, tout au long d’épisodes tragi-comiques. Créé avec grand succès à Francfort en 1899, Une vie de héros, au-delà de son aspect autobiographique - les affres de la vie d’un artiste -, offre l’opportunité à Philippe Jordan de faire briller les Wiener Symphoniker de mille feux.

Lieu : Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie