Bandsintown Logo
Sunday, November 12th, 2017
4:30 PM
Esprits et fées peuplent ce programme placé sous le signe des forces obscures et de l’invisible, qui innervent l’œuvre du plus fiévreux des musiciens romantiques et ont aussi inspiré à Beethoven u...

Esprits et fées peuplent ce programme placé sous le signe des forces obscures et de l’invisible, qui innervent l’œuvre du plus fiévreux des musiciens romantiques et ont aussi inspiré à Beethoven un de ses trios majeurs.

Les Récits de contes de fée ont été écrits très rapidement en 1853, dix jours après la première rencontre avec Brahms, en qui Schumann vit immédiatement un Élu. Faut-il voir dans ces pièces de pure fantaisie le reflet de l’impression presque magique que lui laissa le jeune compositeur, alors âgé d’à peine vingt ans ? Quatre plus tôt, en 1849 – année particulièrement faste – naquirent les chaleureuses Fantasiestücke, qui profitent à plein du timbre boisé et des ressources lyriques de la clarinette. « Expression d’une joie sereine venue d’un monde inconnu » selon E.T.A. Hoffmann, le Trio des Esprits de Beethoven s’apparente à une même quête de l’inouï.

Lieu : Amphithéâtre - Cité de la musique