Bandsintown Logo
Tuesday, June 5th, 2018
8:00 PM
Après une période de sa vie particulièrement cruelle, faite de deuils et d’insuccès, Verdi a surmonté son désarroi en s’emparant du sujet biblique de Solera pour composer Nabucco. Créé en 1842 à la Scala de Milan, le succès est phénoménal et propulse Verdi au premier rang des compositeurs italiens. Très vite, les Milanais soumis à la domination autrichienne, font le parallèle entre leur situation et celle du peuple juif sous le joug babylonien, telle que décrite dans l’opéra. Le choeur « Va, pensiero » va pratiquement devenir un deuxième hymne officiel pour de nombreux Italiens et Verdi l’un des chantres du Risorgimento. Nabucco est une fresque historique animée par une énergie brute étonnante. Le peuple Babylonien, représenté par le choeur, est omniprésent, la vaillance et la démesure sont réservées à la volcanique Abigaille dont la tessiture est meurtrière pour les sopranos. Le rôle de Nabucco fixe le prototype du baryton verdien. DISTRIBUTION Direction musicale Jurgen Hempel Mise en scène Jean-Christophe Mast Décors et Costumes Jérôme Bourdin Lumières Pascal Noël Abigaille Raffaella Angeletti Fenena Julie Robard-Gendre Anna Perrine Madoeuf Nabucco Sergey Murzaev Ismaele Jesús León Zaccaria Evgeny Stavinsky Grand Prêtre de Baal Nika Guliashvili Abdallo Frédéric Diquero Orchestre et Choeur de l’Opéra de Toulon INFOS Nabucco Opéra en quatre parties de Giuseppe Verdi (1813-1901) Livret de Temistocle Solera d’après Anicet- Bourgeois et Francis Cornu Création : Milan, Teatro alla Scala, 9 mars 1842 Production Opéra de Saint-Étienne Chanté en italien