Bandsintown Logo
Friday, October 20th, 2017
8:30 PM
Jean-Luc Marie Lemoine est né d'un père français, Roger Lemoine, policier motocycliste originaire de Fontaine-Couverte (Mayenne), et de Thérèse, une mère femme au foyer d'origine vietnamienne2,3. Il passe son enfance dans l'Essonne à Morangis, en compagnie de ses parents et de sa grande sœur Lydia4. Il déménage ensuite à Chilly-Mazarin où il ira au collège des Dines Chiens, puis il poursuivra sa scolarité au lycée Jacques Prévert de Longjumeau, établissement auquel il reste très attaché.

Jean-Luc Lemoine expérimente pour la première fois la scène en classe de terminale alors qu'il est âgé de 17 ans5, devant les 900 spectateurs de son lycée Jacques-Prévert de Longjumeau. Avec deux camarades de lycée, dont Sébastien Sort, avec qui il travaillera pendant dix ans3, il monte un trio, Les Cauchemars, qui se produit à Paris au Berry Zèbre en 19916. Après un baccalauréat C (scientifique : mathématiques, physique et chimie) obtenu en 1988, il poursuit un DUT GEA (Gestion et Administration des entreprises) à l'IUT de Sceaux de 1988 à 1990 et une maîtrise en publicité3.

Surveillant au lycée de Longjumeau (comme job étudiant), il décide en 1991 de louer sa première salle de théâtre, le Berry Zèbre, pour jouer à Paris, et se servir de son expérience pour écrire un de ses sketchs. Plus tard, il est enrôlé par l'armée ; mais, à la suite d'une crise d'eczéma, il est envoyé trois jours plus tard à l'hôpital avant d'être réformé quatorze jours plus tard7,8.

En 1993, le trio devient un duo baptisé Les Fourmis rouges, qui durera jusqu'en 1995. En 1993, il joue au Blancs Manteaux pendant quinze jours sous la direction d'André Galliard et écrit des articles pour Infos du Monde. En 1994, il joue au Movies sous la direction de Franck Dubosc durant dix mois. Il anime par la suite en 1995 Top has been et Le Joyeux Mérou sur Ado FM6.

En 1996, il tient un rôle dans la pièce Mon colocataire est une merde, qu'il joue pendant treize mois au Point Virgule, et qu'il tente d'adapter au cinéma en 1997. Ensuite, jusqu'en 1998, il participe à Christophe Alévèque mène l'enquête, un programme court pour France 2, puis à Faites la fête sur Canal+.