Bandsintown Logo
Friday, October 27th, 2017
8:30 PM
1 RSVP
THE WANTON BISHOPS + DATCHA MANDALA The Wanton Bishops c’est l’idée d’un homme, Nader Mansour, incarnée sur scène et en studio par une famille d’amis musiciens. Né à Beyrouth (Liban), ville cosmopolite par excellence, Nader Mansour influe à sa musique un mélange particulier de rock psyché, de musique traditionnelle orientale et d’électro. Du oud électrique au chant, mêlant l’arabe et l’anglais, The Wanton Bishops est au croisement de ce que la musique orientale a de meilleur et du rock’n’roll. Après avoir assuré les premières parties de Lana Del Rey, The Who, Guns N’Roses et une tournée européenne de grands festivals (Nova Rock, Glastonbury, Solidays, Reeperbhan, Printemps de Bourges…), ils reviennent cet automne pour la sortie européenne de leur nouvel EP. « De retour avec un mini album très décapant, « Nowhere everywhere », Nader est d’attaque pour tenter l’aventure américaine après le succès de sa tournée française » Les Inrocks « Ce groupe propose un rock blues déchiré, puissant et habité, sur scène c’est inratable ! » Tsugi « Retenez bien ce nom, ils vont faire parler d’eux. The Wanton Bishops fait office d’ovni » Tous les festivals Nader Mansour (voix, guitare, harmonica, synthétiseur, banjo, oud, electronics) Eddy Ghossein (guitares, chœurs) Georgy Flouty (guitares, chœurs, electronics) Pascal Semerdjian (tambours, percussion, chœurs) Antonio El Hajj Moussa (basse, chœurs) ------------------------------------------------------------------------------ Trio tombé dans la marmite d'un Heavy Blues très 70's, Dätcha Mandala séduit à grands coups de guitares surpuissantes et électrisantes, de voix transcendantes et d'énergie à la générosité hautement communicative. Loin des références qui assomment, les Dätcha Mandala font du Blues rock comme ils respirent, sans y penser. Parfois plus spirituel, le groupe inscrit son esthétique musicale dans un psychédélisme mystique aux accents orientaux. “Le jeune combo[...] prouve en trente minutes que sa réputation grandissante n’est pas usurpée” Rock Hard “Veste à frange, hurlement aigüe à la Robert Plant, l’étincelle vient des bordelais de Dätcha Mandala pour une heure de sauvagerie. L’Espace Pin se transforme en Pinède des Singes en une fraction de seconde… » Wood and Beers « A mi-chemin entre Ten Years After et The Black Angels, les Datcha Mandala secouent violemment la Maroquinerie qui exulte lorsqu’ils entament les premières notes de War Pigs de Black Sabbath. » Pelecanus Nicolas Sauvey : basse, chant, harmonica Jérémy Saigne : guitare et chœurs Jean-Baptiste Mallet : batterie et chœur