Bandsintown Logo
Saturday, December 9th, 2017
8:30 PM
1 RSVP
Il a 21 ans, des yeux transparents, un air juvénile, des textes intenses, une voix singulière. Qui se cache derrière Tim Dup ? Lui-même et pas l’ombre d’un autre. Le jeune homme n’a pas l’intention de se dissimuler derrière l’étoffe d’un personnage. Il serait même partisan de rester fidèle à lui-même, dans la vie comme sur la scène. Ainsi va Tim Dup, sensible et sincère, passeur d’un vague à l’âme musical à donner la chair de poule Il pratique l’instrument depuis l’âge de sept ans et en a fait son allié pour dompter la scène en solitaire. Sa chance, confie-t-il, c’est d’avoir atterri entre les mains d’un professeur qui a eu le don de repérer son talent, la patience de le laisser s’épanouir et la souplesse de sortir des cadres. Ce qu’il fait, lui en rentrant à la maison, c’est rejouer l’apprentissage et le transformer pour se l’approprier. En artiste. Il délie ses pensées, libère les mots en cascade, les ondes mélodieuses « J’ai mis des sons, des rires et des airs, tout ça dans un grand sac de verre », décharge les émotions pour les convertir. Tim Dup a 21 ans, une voix singulière qui ne ressemble à aucune autre et écrit la vie en paradoxes, à sa manière. En brisant les étiquettes, en racontant le monde à double sens. Ni blanc ni noir. Teinté d’optimisme. Son bac en poche, un diplôme en devenir, le « ramasseur de souvenirs » promène son univers de scène en scène. Et captive.