Bandsintown Logo
Saturday, November 4th, 2017
7:30 PM
chorégraphie / néoclassicisme / New York City Ballet
(1904-1983)

George Balanchine, né Georgii Balanchivadze, est un des chorégraphes les plus prolifiques et influents du 20e siècle. En plus de ballets, il crée pour l'opéra, la revue musicale, le cinéma hollywoodien et la télévision. Il a même créé une danse pour des éléphants de cirque. En tout, Balanchine a créé plus de 400 danses.

Il commence sa carrière professionnelle en Union Soviétique. Là, il lance sa compagnie, Young Ballet. En 1924, il se joint à la compagnie de Serge Diaghilev, les Ballets Russes, et commence une longue et fructueuse collaboration avec le compositeur

Igor Stravinski. Balanchine crée deux de ses premiers chefs-d'œuvre pour les Ballets Russes : Apollon Musagète (1928 et connu plus tard comme Apollo ) et Le Fils prodigue (1929). Ces deux pièces sont présentées encore aujourd'hui.

Après la mort de Diaghilev, Balanchine met sur pied une compagnie à Paris qui ferme bientôt ses portes. Peu après, le mécène américain Lincoln Kirstein convainc Balanchine d'immigrer aux États-Unis. Les premières tentatives de fonder une compagnie de ballet dans son pays d'adoption échouent, mais finalement Balanchine et Kirstein lancent la Ballet Society, qui devient connu sous le nom New York City Ballet ; une des meilleures compagnies de ballet dans le monde.

Au New York City Ballet, Balanchine cultive un style nommé « néoclassicisme » dans des pièces telles que Serenade (1934), The Four Temperaments (1946), Jewels (1967) et Ballo della Regina (1978). Le néoclassicisme de Balanchine requiert vitesse et précision. Il adhère à la virtuosité technique du 19e siècle, mais laisse de côté les somptueux décors qui définissaient le Ballet impérial. Les interprètes féminines de sa compagnie, personnifiées par Suzanne Farrell, la muse de Balanchine, sont typiquement grandes et élancées. Il évite les récits et préfère les éclairages et les décors minimaux. De surcroît, les costumes des interprètes se limitent souvent à des collants et à des maillots.

En 1983, la George Balanchine Foundation est fondée pour préserver l'héritage chorégraphique de Balanchine.

Source : artsalive.ca