Bandsintown Logo
Friday, October 13th, 2017
8:30 PM
Chez les MISS AMERICA, ceux qui se ressemblent ne s’assemblent jamais, c’est plutôt les contraires qui s’attirent, façon Guerre Froide. Entre Tommy ROVES (chant, guitare) frontman à l’ancienne, physique de jeune premier et voix râpée comme s’il avait vécu mille vies, et pas des plus lisses, harmonica en bandoulière et Lola EVANGELISTA (basse) hésitant encore entre les Beaux-arts et une carrière de lapdancer. Rien de commun non plus entre Dimitri WALAS (guitare), les moulinets rageurs qu’il abat sur sa vieille Télécaster et l’imperturbable Morgane TAYLOR (batterie), tambour-major du quatuor, passée maître dans l’art du binaire. Véritable groupe de scène, MISS AMERICA s’inspire autant des pères du blues américain (Robert JOHNSON, John Lee HOOKER…) que des grandes références du rock anglais (LED ZEPPELIN, The WHO…), s’appropriant aussi des influences plus traditionnelles, irlandaises ou indiennes. Convaincus que les Stones ne tiendront sans doute pas vingt ans de plus (quoi que !) ils sont prêts à reprendre le flambeau des Monsters Of Rock (AC/DC, QUEEN…) : des riffs pour les grands espaces, les motards à poil dur et les nostalgiques du rock’n’roll pur malt. MISS AMERICA en 2016 : - Première partie de Johnny Hallyday devant 12.000 personnes à Fréjus. - 5 fois en ouverture des INSUS, au Festival de Nîmes et à Montpellier, Nice, Grenoble et Lyon (Soit + de 65.000 personnes). - Révélation RTL parmi plus de 400 candidats. - Un titre en live durant le Quotidien de Yann Barthès lors de la nuit des élections américaines sur TMC. - Une prestation remarquée lors des OFF du Festival MUSILAC.