Bandsintown Logo
Thursday, October 26th, 2017
9:30 PM
Joe Haege, multi-instrumentaliste extravagant et showman exceptionnel, est une figure de la scène indé de ces vingt dernières années. Avec toujours le même mordant, l’Américain a su se réinventer sur chacun de ses projets : math-rock furieux avec les mythiques 31knots, pop romantique avec Tu Fawning, folk psychédélique avec The Dodos, ou rock alternatif avec Menomena.
Depuis quelques années et suite à son départ de Los Angeles pour Leipzig, Haege se concentre sur WHITE WINE, sa nouvelle incarnation conçue à la base comme une sorte de catharsis musicale. Récemment devenu trio, avec les Allemands Fritz Brückner (basse) et Christian « Kirmes » Kuhr (batterie), White Whine sort en septembre son troisième album, « Killer Brillance ». Un album de pop indé débridée, tour à tour élégante et négligée, parfois les deux en même temps, sur laquelle se greffe un rock à l’énergie brute et délurée, marque de fabrique de Haege.