Bandsintown Logo
Thursday, November 9th, 2017
8:15 PM
Voix unique, Pablo Moses fait partie de ces artistes qui ont vécu et fait l'âge d'or de la musique jamaïcaine. Rebelle et révolutionnaire, rasta au sens strict, il a été influencé par les plus grands penseurs de la conscience noir (Marcus Garvey, Martin Luther King ou Steve Biko). Natif de Plowden, paroisse de Manchester en Jamaïque, adolescent, il fonde plusieurs groupes jouant des reprises d' Otis Redding ou Ray Charles. En 1975, il pousse la porte des studios Black Ark pour enregistrer son premier album Revolutionary Dreams. Produit par Geoffrey Chung (Lee Perry a travaillé en tant qu'ingénieur du son) cet album, avec les tubes I Man a Grasshopper et We Should Be In Angola, obtient un succès immédiat en Jamaïque et dans le monde entier. Après ce succès, il va se retirer deux ans et étudier à la Jamaica School of Music afin de se perfectionner. De retour avec A Song en 1980, il renoue immédiatement avec le succès ! Il est notamment accompagné par le duo mythique Sly & Robbie et des choristes prestigieuses comme Rita Marley. Il double la mise l'année suivante avec Pave The Way, dernier opus produit en collaboration avec Chung. Mais malgré un son de très haute qualité, son talent est éclipsé par celui de Bob Marley ou Peter Tosh ... Pablo Moses n'en reste pas moins une bête de scène parcourant le monde, enchainant les concerts pour le plus grand bonheur de ses fans. Sa collaboration sur l'album Upon the Bridge en 2006 de Groundation a relancé sa carrière ! Plus de quinze ans après son dernier album studio, un nouvel opus justement intitulé « The Rebirth » sort en avril 2010 chez Grounded Music. Une renaissance que l'on a hâte de retrouver sur scène !