Bandsintown Logo
Friday, May 25th, 2018
8:00 PM
OPÉRA de Giuseppe Verdi - Livret de Francesco Maria Piave C'est assurément une des œuvres les plus populaires de Verdi et peut-être de tout le théâtre lyrique. A cause d'abord de son livret, mélodramatique à souhait. A cause d'une musique simple et efficace, admirablement construite dans ses effets, théâtrale au meilleur sens du terme. A cause enfin de ce thème très en vogue au XIXème siècle, celui de la rédemption par l'amour, autant que celui de la fatalité, liée ici à l'image de la courtisane, de la femme perdue, dévoyée - un thème qui introduit dans la théâtralité une note éminemment moderne, le romanesque. Violetta est une héroïne de roman. Et ce qui touche dans La Traviata, c'est cette concentration sur un personnage qui porte toute ladouleur du monde, c'est la nudité de son chant, de sa présence obsédante, c'est cette mort d'amour, cette agonie qui se lit dans la musique... De séjour à Paris, Giuseppe Verdi assiste en 1852 à l'une des représentations de La Dame aux camélias. Il est séduit par ce drame qui n'est pas sans rappeler son histoire personnelle : sa liaison avec la soprano Giuseppina Strepponi ... Lorsque, de retour en Italie, La Fenice de Venise lui commande un opéra, il s'adresse au librettiste Francesco Piave pour l'adaptation de la pièce de Dumas. Dans l'opéra, l'histoire est transposée au XVIIe et le statut social de l'héroïne, Violetta, est plus flou. Les sentiments et l'intériorité du personnage seuls prédominent. D'abord intitulé Amore e morte, il devient La Traviata signifiant en italien La dévoyée. Les représentations qui suivirent furent un triomphe incontestable. Mise en scène : ND / Direction musicale : Andreï Chevtchouk / Chorégraphie : Oksana Konstantinova Violetta : Perrine Madoeuf / Alfredo : Rémy Poulakis / Germont : Patrice Berger / Flora : Emmanuelle Halimi / Gaston : Eric Chorier / Le Baron : Charlie Glad / Le Marquis : Jean-Luc Epitalon / Le Dottore : François Gauthier / Annina : Emmanuelle Fruchard