Bandsintown Logo
Wednesday, December 6th, 2017
8:00 PM
Clara Furey promet un magma de sensations le temps d’une nouvelle pièce. De cette confusion initiale, où les frontières de la danse et de la musique s’abolissent, jaillit une pièce toute en subtilité. Ouvrez grands vos récepteurs.

Continuant son parcours riche et atypique, Clara Furey nous surprend en tant que chorégraphe en se situant là où on ne l’attend pas. Elle signe ici sa première pièce de groupe et nous plonge dans un univers intime et sombre qui questionne la radiance des corps. En dialogue avec le compositeur Tomas Furey et un quatuor de performeurs, elle met en mouvement la notion philosophique de la noirceur. « La noirceur aspire tout. Les géométries, les feux, les animaux, moi-même. Avec quelle facilité elle nous recueille, nous rassemble », écrivit Rainer Maria Rilke. Clara Furey prend la balle au bond et construit une pièce chorégraphique autour de la résonance des sens. Corps entre tension et harmonie, dialogue autour des contrastes, Cosmic Love est multiple, sauvage et sensible.