Bandsintown Logo
Sunday, February 25th, 2018
2:30 PM
La Traviata Opéra en trois actes (1853) Musique Giuseppe Verdi Livret Francesco Maria Piave D'après Alexandre Dumas Fils, La Dame aux camélias En langue italienne Direction musicale Dan Ettinger Mise en scène Benoît Jacquot Violetta Valéry : Marina Rebeka /Anna Netrebko 21, 25, 28 fév. Flora Bervoix : Virginie Verrez Annina : Isabelle Druet Alfredo Germont : Rame Lahaj 21, 25, 28 fév. / Charles Castronovo Giorgio Germont : Vitaliy Bilyy / Plácido Domingo 21, 25, 28 fév. Gastone : Julien Dran Il Barone Douphol : Philippe Rouillon Il Marchese d'Obigny : Tiago Matos Dottore Grenvil : Tomislav Lavoie Giuseppe : John Bernard Domestico : Christian Rodrigue Moungoungou Commissionario : Pierpaolo Palloni Décors Sylvain Chauvelot / Costumes Christian Gasc / Lumières André Diot / Chorégraphie Philippe Giraudeau / Chef des Chœurs Alessandro Di Stefano Orchestre et Chœurs de l’Opéra national de Paris Surtitrage en français et en anglais Durée : 3h10 avec 2 entractes J’ai vécu de l’amour, j’en meurs. - Marguerite, La Dame aux camélias, Alexandre Dumas fils Est-il besoin de rappeler l’argument de La Traviata inspiré de la vie de Marie Duplessis ? D’après La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas fils, Verdi écrivit le grand opéra du tragique féminin. Celui où, déchirée entre l’amour et le devoir moral, l’héroïne succombe à la maladie gangrenant le corps et l’âme rompue au sacrifice. Un drame où, sous couvert de débauche, la société autorise les sentiments extrêmes et contrarie la pudeur des plus fragiles émotions par son voyeurisme malsain. Le personnage de Violetta s’expose dans la mise en scène de Benoît Jacquot telle l’Olympia de Manet, en proie aux regards des spectateurs venus l’effeuiller. Crédit photos : © Vincent Pontet