Bandsintown Logo
Sunday, April 8th, 2018
4:30 PM
7 RSVPs
Quand le grand bassiste Dave Holland s'entoure de son complice saxophoniste Chris Potter, du guitariste béninois Lionel Loueke et d'Eric Harland à la batterie, on peut sans conteste parler d'un quartette extraordinaire ! Quel bonheur de voir s'unir sur une même scène ces quatre virtuoses pour une réunion inhabituelle, une soirée rare à ne manquer sous aucun prétexte !
== Dave Holland ==
Depuis 1999, le bassiste Dave Holland dirige les meilleurs groupes acoustiques de jazz. Cela fait virtuellement cinq décennies que le bassiste et chef d'orchestre anglais se produit en concert. Après avoir été découvert par Miles Davis vers la fin des années '60, il s'est illustré dans de nombreux groupes d'improvisation et d'ensembles contemporains. Aujourd'hui, il s'est entouré d'un groupe extrêmement solide avec le saxophoniste Chris Potter, et le batteur Eric Hartland et le guitarist Lionel Loueke. Holland est le maître de la tonalité et du rythme. Sa musique est riche et kaléidoscopique.

Miles Davis l'a vu jouer pour la première fois en 1968 dans le fameux club de jazz de Ronny Scott à Londres. Davis a immédiatement identifié son talent, sa magnifique sonorité, son articulation parfaite, son timing impeccable et sa technique super rapide. Il a alors pu convaincre le jeune bassiste de venir renforcer son groupe à New York. Holland a joué sur trois albums de Miles dont les plus connus sont ‘Bitches Brew' et ‘In A Silent Way'. Holland est plus tard devenu l'une des voix dominantes du jazz.

Le son de sa basse est rond et constant. Les lignes de sa basse demandent une certaine attention, elles sont fort tendues et ont toujours l'air d'être parfaites. Mais durant toutes ses différentes expériences, Holland n'a jamais cessé de continuer de jouer avec un working band même si la formation de cet ensemble a régulièrement changé au cours des années. Le contrebassiste veut que ses musiciens soient de bons solistes. Ceux-ci laissent entendre leurs propres voix durant leur interprétation musicale tout en contribuant à l'ensemble.

Il explique sa philosophie de la musique en citant un autre jazzman, Sam Rivers qui disait : « Ne laisse rien de côté, joue tout. »