Bandsintown Logo
Thursday, October 12th, 2017
8:00 PM
5 RSVPs
« Brutalité, dévastation et précision" furent le leitmotiv des Genevois qui mirent la France a feu et a
sang durant la deuxième moitié des années 90. Et si l’on pourra légitimement arguer qu’on
pouvait, sans chercher bien loin, trouver nettement plus extrême et outrancier que le
metal/hardcore du groupe suisse à l’époque, il est en revanche certain qu’en termes de férocité,
d’ardeur, de frénésie, d’inexorabilité, de passion, de rigueur, de minutie, de mosh-pits carnassiers
et de bestialité pure et inaltérée, rien, absolument rien, n’égalait Nostromo.
Découverts en 1997, alors qu’on prenait tout juste conscience de la bouillonnante scène genevoise
(Knut, Shora, Brazen..) Avec leur premier album "Argue Nostromo à instantanément fait place
nette grâce à un son résolument « autre » mêlant technicité délirante, paroles rancunières et force
de frappe insensée. Un premier album "argue" d'une précision et d'une violence a la croisée de
Napalm Death et de Meshuggah. Imaginez trois des disques les plus rageurs et excitants du
tournant entre les années 90 et 2000. Imaginez des concerts / tournées a travers toute l'Europe en
compagnie de Slayer, Motorhead, Mastodon, Converge... C’était aussi simple que ça